Oncoressource

Raisin et Cure de Raisin

Le raisin

Symbole de l’automne, les vertus du raisin ont traversé le cours de l’histoire, de l’antiquité à nos jours. Le raisin est un des plus vieux fruits que l’on connaisse. On en trouve des traces à l’ère tertiaire, dans la mythologie gréco-romaine, en Asie mineure, chez les Gaulois, puis à la table du roi Louis XIV. Il aime les climats chauds et tempérés. De teinte jaune à rouge, en passant par bleu violacé, il se décline en muscat, chasselas, italia, lavallée, pineau petit gris, moscatel… C’est un des fruits les plus consommés ; le deuxième après les agrumes.

Une formule complète

Le raisin pourrait nous nourrir correctement durant des mois à lui  tout seul. Il serait un aliment aussi complet que le lait maternel. Riche en vitamines A, B et C, il contient  à peu près tous les oligo-éléments dont l’organisme a besoin : magnésium, zinc, potassium, phosphore, calcium, fer, chlore, sodium… d’où son nom de «fruit médecin».

C’est  un aliment très nourrissant. Il contient des bons sucres presque directement assimilables, car leur index glycémique est bas (45). Ce qui veut dire que ces sucres passent quasiment directement dans le sang sans digestion, sans déminéralisation ni acidification. Sa richesse en vitamine B aide à la digestion des nombreux glucides.Il est bénéfique pour les systèmes digestif, nerveux, musculaire et circulatoire. Ses pigments protègent les vaisseaux sanguins.Les polyphénols régulent le cholestérol. Il agit sur la prévention des caillots et des maladies cardio-vasculaires. Son bon apport en potassium en fait un grand draineur. Énergétique, reminéralisant, détoxiquant, rafraîchissant, le raisin a de plus un effet sur la mémoire et le renouvellement des cellules.

N’oublions pas les pépins qui contiennent des OPC. Ce sont de puissants antioxydants 20 fois plus puissants que la vitamine C et 50 fois plus puissants que la vitamine E. En outre, ils ont un effet anti-mutagène de l’ADN, cette mutation est à l’origine de nombreuses maladies dégénératives chroniques. On le conseille tout particulièrement aux femmes enceintes, aux enfants, aux sportifs et aux personnes âgées. Si vous souffrez d’infections à répétition (rhumes, toux), de problèmes hépatiques, nerveux ou digestifs, d’hypertension, de constipation ou d’insomnies, mangez du raisin, beaucoup de raisin, jusqu’à un kilo par jour !

Éviter juste de le consommer au cours du repas. Réservez le pour votre petit déjeuner ou votre quatre heures.




















Et pourquoi pas une cure de raisin ?

Le raisin va désacidifier l’organisme et par ce fait le nettoyer petit à petit, car les toxines se dissolvent en terrain basique. C’est le seul fruit qui apporte sur une longue durée, tous les nutriments nécessaire à l’organisme sans créer de carence.

La cure de raisin est préconisée depuis l’antiquité pour nettoyer l’organisme, elle a même été recommandée par l’Académie de médecine au début du XXe siècle. De nos jours, certains cancérologues de Belfort la préconisent aussi.

La cure de raisin consiste à ne prendre que du raisin (grains frais, marmelade sans sucre ajouté, jus sans sucre ajouté) rien d’autre, pendant une période choisie entre 3 jours et quelques semaines. Prendre 2,5 kg à 3 kg de raisins répartis au cours de la journée toutes les 2 ou 3 heures en fonction de la faim. Mangez-les avec la peau et les pépins, ils sont très riches en resvératrol (puissant antioxydant et anti-inflammatoire). Choisissez- les avec la pruine (léger voile blanc qui recouvre les grains de certaines variétés de raisin), c’est un gage de fraîcheur. Le fruit le produit naturellement pour se protéger de la chaleur. Fragile, elle s’enlève au moindre frottement.

Un jour de cure de raisin exclusif apporte déjà des bienfaits, deux jours c’est encore mieux, trois jours est un bon essai pour une première année. Une semaine apporte des conclusions significatives. Vous pouvez aussi essayer de la suivre 1 jour par semaine pendant un mois ou 1 repas par jour pendant 7 jours. Il est important de bien vous hydrater en même temps.

Il est préférable de choisir du raisin biologique. Si ce n’était pas le cas, la pollution pourrait être supérieure au nettoyage.

Le raisin en culture traditionnelle a parfois droit à neuf pesticides. Cinq ONG ont mené des enquêtes dans 5 pays européens (France, Allemagne, Hollande, Italie et Hongrie). Les 124 échantillons de raisin prélevés, dans 16 enseignes différentes ont permis de déceler que 85 % des raisins contenaient plus de cinq pesticides. Dans le sud de la France, on distribue tout cela en nuage hebdomadaire par hélicoptère !

Dans son livre « La cure de raisin, santé, détoxication et prévention » aux Editions Jouvence, Johanna Brandt atteinte d’une tumeur cancéreuse à l’estomac, prétend avoir guéri après un jeûne de sept jour et six semaine de cure de raisin. Elle y décrit son parcours et nous livre de précieux conseils.

Un résultat qui pourrait s’expliquer par la présence de composés phytochimiques anticancéreux dans le fruit et notamment le resvératrol qui est un inhibiteur de la prolifération cellulaire. Le resvératrol possède effectivement la capacité de perturber plusieurs processus essentiels au développement et à la progression des tumeurs.

Bien sûr, c’est un exemple qu’on ne peut pas généraliser mais pourquoi en pleine saison du raisin ne ne pas essayer une petite cure ?