Oncoressource

Produits solaires : quelle action face au cancer ?

D’une part on ne cesse de nous rappeler l’importance de la crème solaire pour protéger notre peau et notre santé, d’une autre des chercheurs découvrent que certains des ingrédients contenus dans les produits solaires traversent la peau et deviennent toxiques pour notre santé. Comment être rassuré avec une liste d’ingrédients qui ne semble pas faite pour être lue tellement les mots sont petits ? Et si les crèmes étaient plus dangereuses que le soleil lui-même ? Faut-il choisir de ne pas se protéger ou de se protéger, si tous les deux présentent des risques pour notre santé ?

Le soleil, ami ou ennemi ?

On l’attend avec impatience pendant l’hiver, qui nous semble durer une éternité, mais quand il arrive enfin, on le craint. Le soleil nous est pourtant indispensable : il a une action antidépresseur, il accélère la guérison, renforce les os et favorise la fabrication de la vitamine D. Or, plus de la moitié de la population présente une carence en vitamine D. Ce déficit entraîne des dysfonctionnements de l’immunité et augmente les risques d’anomalies osseuses, d’ostéoporose, de fractures et de certaines maladies chroniques comme les cancers du côlon, du sein, de la prostate. Seulement, le soleil peut vite devenir dangereux pour la peau. Accuser le soleil de provoquer le cancer est un peu trop simpliste, mais ses rayons peuvent en être un facteur si l’on s’expose sans avoir pris conscience des risques. En effet, les UVA engendrent le vieillissement prématuré de la peau et les UVB causent les coups de soleil : les actions du soleil ne sont donc bénéfiques que sur de courtes durées d’exposition. Notre peau ne se renouvelle que 70 fois dans une vie. Le calcul est alors vite fait : avec deux coups de soleil par an, notre vie dermatologique est épuisée en 35ans.

Les dangers des produits solaires..

On a beaucoup parlé des méfaits du soleil, mais on a rarement envisagé auparavant que les produits de protection pouvaient être en cause. Il n’existe pas de consensus scientifique pour dire que les produits solaires préviennent le cancer, et même bien plus, il a été prouvé que certaines crèmes solaires contiennent de la vitamine A, des perturbateurs hormonaux et des nanoparticules (oxyde de zinc ou ZnO) dangereux pour la santé : sous l’effet des radiations UV, ces ingrédients génèrent des radicaux libres qui endommagent l’ADN de nos cellules et accélèrent le vieillissement de la peau et le développement des cancers. Lorsque la crème solaire est appliquée en trop faible quantité ou pas assez fréquemment, l’effet des radicaux libres seraient plus grave que l’effet du soleil sur une peau non-protégée. Certains composants du type de la benzophénome sont capables de pénétrer la peau, de passer dans le sang et augmentent alors le risque d’endométriose, ce qui est très dommageable chez la jeune fille pendant la puberté. Une étude de l’Environnemental Working Group affirme que plus de 80% des écrans solaires sont dangereux. Des produits solaires ont déjà été retirés du marché, comme par exemple la fameuse crème solaire Bergasol, mais ce n’est qu’un cas parmi tant d’autres…

Le danger est donc réel pour la santé, mais aussi pour l’environnement. Une fois dilués dans l’eau, les produits solaires contribuent à la destruction de l’écosystème marin : ils polluent les océans, endommagent le corail (élément essentiel de la vie marine pour l’alimentation et l’habitation), intoxiquent les espèces marines… Quand on pense que plus de 5000 tonnes de crèmes solaires sont diffusées chaque année dans les océans, on imagine vite les dégâts.

Se protéger du soleil sans danger..

Tout d’abord, il ne faut pas oublier que l’ombre, les vêtements, les chapeaux et les lunettes de soleil sont les meilleures protections qui soient. Il y a deux types de produits solaires : ceux faits de filtres chimiques : des composés chimiques qui absorbent la lumière ultraviolette et peuvent facilement pénétrer dans le sang ; mais aussi ceux faits de filtres physiques, dont les pigments reflètent les UVA et UVB en agissant comme des miroirs. Ces derniers restent à la surface de la peau. Il est donc préférable de choisir les filtres physiques (bio de préférence). Appliquez la crème solaire régulièrement, 15 à 30 minutes avant de vous exposer et après chaque baignade ou activité intense. L’idéal serait de ne pas s’exposer plus de 15 minutes sans interruption. Choisissez un indice de protection solaire (FPS) égal ou inférieur à 50. Les tests n’ont jamais prouvé une efficacité au delà de 50, or un indice de protection plus élevé peut inciter à rester au soleil plus longtemps. Mais attention, peu importe le FPS utilisé, il faut appliquer de la crème toutes les deux heures. Entre 30 et 50, la différence de protection est déjà relativement faible :

Un FPS de 15 bloque 93% des rayons UVB.

Un FPS de 30 bloque 97% des rayons UVB.

Un FPS de 50 bloque 98% des rayons UVB.

Les ingrédients à éviter dans les produits solaires: oxybenzone, retinyl palmitate, benzophénones, octyl-méthoxycinnamate (OMC), méthylbenzydène camphre (4-MBC), PABA (acide para-amonibenzoïque), les produits parfumés Supprimez aussi les écrans solaires en aérosol.

Les alternatives aux crèmes du commerce :

En prévention, ayez une bonne alimentation. Il est prouvé qu’il est plus dangereux de s’exposer au soleil après avoir absorbé des aliments gras, sucrés, de la friture et de la viande qu’après avoir mangé des céréales complètes ou de la salade verte. Prenez soin de votre peau tout au long de l’année. Vous pouvez prendre des compléments alimentaires pour que la peau soit pourvue, notamment, en vitamine E, C et B. Pour être efficace, il faut que les vitamines soient d’origine naturelle. On trouve aussi des compléments alimentaires à base d’huile ou d’extraits de carotte, d’extraits de tomate ou de raisin bio, permettant de se préparer au soleil.

Certaines huiles protègent légèrement des méfaits du soleil, bien qu’elles ne remplacent pas la crème solaire, elles peuvent être utilisées lorsque vous vous promenez, par exemple. Les deux plus efficaces, avec un SPF de 8, sont l’huile d’olive et l’huile de coco, suivies par l’huile de ricin (SPF=6) et l’huile d’amande (SPF=5). Vous pouvez y ajouter quelques gouttes d’huiles essentielles de menthe poivrée, de tulsi ou de lavande. Enfin, favorisez les crèmes solaires bio ou faites maison.

Voici une recette pour 100 grammes de crème pour vous protéger du soleil, à condition que vous vous exposiez raisonnablement : 13 g de cire d’abeille 30 g d’huile d’amande douce 20 g d’huile d’onagre 30 g d’eau de rose 3 g d’amidon 1 g de brou de noix 1 g de vitamine E 1 g de sel Faites fondre la cire avec les huiles et la vitamine E. Chauffez l’eau de rose avec le brou de noix, le sel et l’amidon (jusqu’à dissolution de ce dernier). Mélangez le tout et laissez refroidir !

Si, par mégarde, vous vous laissez brûler par les rayons du soleil, il existe plusieurs solutions efficaces pour soigner un coup de soleil naturellement.

Vous pouvez traiter le coup de soleil en appliquant sur vos brûlures un mélange d’huiles essentielles de lavande et de millepertuis.

Une cuillère à soupe de levure de bière mélangée à de l’huile d’amande douce que vous laissez agir 15 minutes sur la peau apaisera aussi le coup de soleil.

Vous pouvez aussi appliquer sur la zone brûlée des rondelles de pomme de terre ou de concombre.

Le gel d’aloé vera est très efficace, il a la faculté d’atténuer le feu des brûlures légères : il apaise et réhydrate la peau.

Pour conclure, pas besoin de faire compliqué. Les produits les plus simples sont les meilleurs.

Amandine Deschamps

Laisser une réponse