Petits fruits, grands bénéfices !

Fraises, groseilles, cerises, framboises, cassis, myrtilles font leur retour sur les étals. Synonymes de légèreté et de fraîcheur, sources de parfums délicats, de couleurs intenses et de saveurs raffinées. Si vous aimez ces fruits, riches en antioxydants, en composés phénoliques, en vitamines et en bêtacarotène, vous serez peut-être surpris d’apprendre qu’ils contiennent en plus de véritables trésors au potentiel anticancéreux : les polyphénols.

On y retrouve de :

  • L’acide ellagique, un polyphénol qui se trouve principalement dans les fraises et les framboises ainsi que dans certains fruits à coques, comme les noisettes et les noix de pécan. C’est sans contexte celui qui est le plus susceptible d’augmenter la capacité de défense des cellules contre l’agression toxique en stimulant les mécanismes d’élimination des substances cancérigènes. De plus, l’acide ellagique serait presque aussi puissante que certaines molécules développées par l’industrie pharmaceutique pour combattre le développement des tumeurs par la formation de nouveaux réseaux sanguin (l’angiogenèse).
  • Les anthocynanines, des polyphénols responsables de la couleur rouge, rose, mauve, orange et bleue de plusieurs fleurs et fruits. En plus d’être des molécules antioxydantes, elles peuvent avoir un impact sur la mort des cellules cancéreuses(apoptose).
  • Les proanthocyanidines, des polyphénols complexes. Les résultats obtenus sur leur potentiel anticancéreux sont très encourageants. D’une part pour leur propriété à contrer le développement de nouveaux vaisseaux sanguin (angiogenèse) et d’autre part pour leur capacité à réduire la synthèse des œstrogènes et ainsi lutter contre les effets néfastes d’un taux trop élevé de ces hormones.

Pour toutes ces raisons, ils méritent une place de choix dans un régime alimentaire voué à la santé.

Alors laissons-les être les stars de l’été en tartes ou en desserts gourmands, légers et rapides à préparer !

Une petite recette facile qui offre une belle gamme de molécules anticancéreuses :

  • Vitamine C, acide ellagique, quercétine, anthocyanines, catéchines… pour la fraise
  • Resvératrol et flavonoïdes pour le vin (BIO de préférence)

Pour 4 personnes :

Dans une casserole faites chauffer à feu doux 2 verres de vin rouge ( Saint-Nicolas de Bourgueil ou un vin de Val de Loire), un verre de jus d’orange, un bâton de cannelle et 150g de sucre.

Laisser mijoter 10 minutes en remuant. Otez la cannelle, laissez refroidir et garder au réfrigérateur.

Pendant ce temps, lavez, équeutez, coupez 500g fraises et mettez-les dans un saladier..

Au moment de les manger recouvrez-les du vin froid.

Barbara Texier – Fondatrice d’Oncoressource

Related Articles

Produits solaires : quelle action face au cancer ?

D’une part on ne cesse de nous rappeler l’importance de la crème solaire pour protéger notre peau et notre santé, d’une autre des chercheurs découvrent que certains des ingrédients contenus dans les produits solaires traversent la peau et deviennent toxiques pour notre santé. Comment être rassuré avec une liste d’ingrédients qui ne semble pas faite pour être lue tellement les mots sont petits ? Et si les crèmes étaient plus dangereuses que le soleil lui-même ? Faut-il choisir de ne pas se protéger ou de se protéger, si tous les deux présentent des risques pour notre santé ?

Raisin et Cure de Raisin

Symbole de l’automne, les vertus du raisin ont traversé le cours de l’histoire, de l’antiquité à nos jours. Le raisin est un des plus vieux fruits que l’on connaisse. On en trouve des traces à l’ère tertiaire, dans la mythologie gréco-romaine, en Asie mineure, chez les Gaulois, puis à la table du roi Louis XIV. Il aime les climats chauds et tempérés. De teinte jaune à rouge, en passant par bleu violacé, il se décline en muscat, chasselas, italia, lavallée, pineau petit gris, moscatel… C’est un des fruits les plus consommés ; le deuxième après les agrumes.

Florithérapie, faire face à la maladie.

Connaissez-vous les fleurs de Bach ? Peut-être avez-vous déjà pris du Rescue ? La florithérapie consiste à prendre soin de soi par la prise d’élixirs floraux, qui sont des préparations élaborées à partir de fleurs sauvages, utilisant la mémoire de l’eau. On en trouve facilement dans les pharmacies ou les magasins bio, mais il n’est pas si facile de bien les connaître et bien les utiliser… Laissez-moi donc vous en dire quelques mots !

Réponses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller à la barre d’outils